Ascenseur

Au commencement Monteverdi (1)

Monteverdi 1 grand.jpg

SONIA WIEDER-ATHERTON
+ Sara Iancu et Matthieu Lejeune


Un ami m’a dit : au fond beaucoup de tes choix artistiques sont liés à ton histoire. Je crois qu’il avait raison et sans doute que ce disque-ci est lui aussi né de cette histoire, né de ma découverte de la musique de Monteverdi et particulièrement de ses duos. Duos dont la modernité harmonique, le sens du récit, du drame, m’ont bouleversée. Cette musique se mit alors, de manière inexplicable et mystérieuse à résonner en moi avec un tout autre univers, celui de certaines œuvres de musique contemporaine, œuvres qui font partie de mon monde depuis longtemps et qui, pour moi, ont déjà entre elles un lien fort et pourtant indéfinissable. Est-ce que ce qui lierait ces œuvres au style si différent pourtant, ce qui les lierait et leur donnerait une telle force émotionnelle, c’est qu’à leur source même, il y aurait cette sensation de souffle devenant voix ou même parole parfois. Et peut-être en est-il de même avec Monteverdi pour qu’il entre ainsi en résonance, malgré ses quatre siècles d’écart, avec ces œuvres de musique contemporaine. Toujours est-il que je commençais à percevoir qu’il se créait un voyage d’une pièce à l’autre, d’un univers à l’autre, un voyage comme un seul et long souffle.

Sonia Wieder-Atherton


PROGRAMME

Monteverdi / Duo Serafim
Kurtag / Pilinszky Janos : Gérard de Nerval op 5b.
Berio / Les Mots sont allés
Monteverdi / Ohime dov’e il mio ben 1ère partie
Dusapin / Immer
Monteverdi / Ohime dov’e il mio ben 2ème et 4ème parties
Dusapin / Invece
Monteverdi / Non vedro mai le stelle
Dutilleux / Trois strophes sur le nom de Sacher
Monteverdi / Chiome d’oro
Monteverdi / Pur ti miro

Monteverdi 1 grand 2.jpg

MUSICIENS

Sonia Wieder-Atherton / violoncelle

avec :
Sara Iancu / violoncelle
Matthieu Lejeune / violoncelle