Création scénique

LES ARBRES / REQUIEM

AVEC

André Markowicz (poète, traducteur)
Sonia Wieder-Atherton (violoncelliste)

Lire la vidéo

À PROPOS

Deux soirées autour de la poésie russe.

Invité pour une carte blanche par Jean Bellorini au TNP de Villeurbanne, André Markowicz m’a proposé deux soirées autour de la poésie russe. C’était les 21 et 22 janvier 2022.

Les arbres

Poèmes de Marina Tsvétaïeva & Musique de Stravinsky, Berio, Bach, et Boris Tchaïkovsky

Il s’agirait d’abord d’entrer dans la langue de Tsvetaïeva, d’entendre ses accents répétés, obsessionnels. Entendre l’accumulation des mots, des consonnes, sentir la langue comme un fruit dont on voudrait extraire le jus jusqu’à la dernière goutte. Entendre le son de la pierre, le son de la bruyère sèche. Entendre le son de la couleur grise, le son de la vieillesse, le son du vent. Entendre l’épuisement du fauve, entendre son ode aux arbres, entendre les arbres s’élancer pour ouvrir leurs poumons au ciel. Et cette langue, par la voix d’André, rencontrera la musique, le violoncelle, parfois les deux s’emmêlant, parfois la musique s’élançant seule. Guidés par lui, André, les sons nous emmèneraient au sens, ainsi nous avancerons pas à pas.

Requiem

Poèmes d’Anna Akhmatova accompagnés par la 3e suite pour violoncelle seul, opus 87 de Benjamin Britten

Requiem de Anna Akhmatova. Douze chants, douze poèmes avec des intonations différentes, avec des voix différentes, douze chants du peuple russe sous la terreur, dit André. Il n’y a pas de manuscrit du Requiem. Anna Akhmatova les brûlait. Elle demandait à sept de ses amies, sept femmes, de venir chez elle et de l’apprendre par cœur. Et c’est sept amies qui pendant vingt ans venaient la voir pour être sûre qu’elles le transmettraient sans erreur.

« Il s’agirait d’abord d’entrer dans la langue de Tsvetaïeva, d’entendre ses accents répétés, obsessionnels. « 

PLUS DE Vidéos

crédits & remerciements

CONCEPTION & VIOLONCELLE
Sonia Wieder-Atherton, assistée de Quentin Balpe

CRÉATION SONORE

Alain Français, assisté de Thomas Fourny

IMAGES

Sarah Moon

PRODUCTION

Walter Films

PHOTOS

Quentin Balpe

MOYENS TECHNIQUES

De préférence®

Nouvelle sortie

BACH: Cello Suites Nos. 3 & 4

« Il s’agit de creuser la corde jusqu’à ce que naisse la phrase, ainsi que sa respiration juste. Une phrase en perpétuel devenir. Qui n’en finit pas de se faire et de se refaire. Pour les enregistrer longtemps j’ai attendu. Et puis voilà un jour, ou plutôt une nuit, j’ai commencé. »